Photonanie

"Parce que je le veux bien"

La grande lessive


Les jeunes femmes d’aujourd’hui l’ignorent mais  les ménagères n’ont pas toujours eu une machine à lessiver  et un sèche-linge électroniques à la maison ://nno//:

Pour nos aïeules, le jour de la lessive  était souvent l’occasion d’un travail  très physique exercices

Le linge était lavé à la main avec du savon (de Marseille ou Sunlight), en pain ou en paillettes, battu, frotté sur une planche à lessiver  et souvent étendu sur l’herbe pour sécher et retrouver sa blancheur.

Les ménagères se retrouvaient alors au lavoir public du village (rien à voir avec les laveries automatiques actuelles) et je pense que ces constructions ont dû entendre bien des secrets et des commérages…://chut//:

Je me souviens que, quand j’étais gamine, il existait un lavoir près de chez mes grands-parents mais il a malheureusement été démoli comme beaucoup d’autres témoignages de la vie passée.

Heureusement, ce n’est pas le cas partout et les responsables du patrimoine ont maintenant entrepris de protéger et restaurer les lavoirs encore debout.

Mais de quoi qu’elle nous parle la vieille Photonanie, pensent les plus jeunes? ://crazy3//:

Je précise directement pour les curieux que non je n’ai pas connu les dinosaures dans mon enfance mais c’est clair que je vous parle d’un temps que les moins de 20 (voire plus) ans ne peuvent pas connaître :;rirediscret;:

Un lavoir est un bassin alimenté en eau généralement d’origine naturelle qui a pour vocation première de permettre de rincer le linge après l’avoir lavé. Il est le plus souvent public, gratuit ou payant selon les communes, mais peut être privé, attaché à une seule maison ou une seule ferme et pouvant être mis à la disposition de voisins moyennant une redevance.

Contrairement à une représentation très répandue, les lavandières ne s’y rendaient le plus souvent pas pour laver le linge, mais pour l’y rincer. Le passage au lavoir était en effet la dernière étape avant le séchage. Comme le lavage ne consommait que quelques seaux d’eau, il pouvait avoir lieu dans les habitations ou les buanderies où le linge s’accumulait avant la « grande lessive », mais le rinçage nécessitait de grandes quantités d’eau claire, uniquement disponible dans les cours d’eau ou dans une source captée. Il existe cependant des lavoirs avec plusieurs bassins, le bassin en amont servant de rinçoir, ceux en aval de lavoir (lavage du linge proprement dit) voire d’abreuvoir. (source)

J’ai eu aujourd’hui envie de partager avec vous quelques photos de ces installations dans lesquelles j’entends parfois des voix venues du passé mais peut-être n’est-ce que le souffle du vent…

Domme

 

Bussy-aux-Bois

Labastide-Clairence

On voit sur celui-ci des planches pour frotter le linge

Fontvannes

DSCN7237_Fontvannes (2) (Copier)

Betbezer d’Armagnac

DSCN6089_Betbezer d'Armagnac (2) (Copier)DSCN6090_Betbezer d'Armagnac (2) (Copier)DSCN6088_Betbezer d'Armagnac (Copier)

Les Vans

DIGITAL CAMERA

Bien sûr ce ne serait plus compatibles avec la vie actuelle mais avouez quand même que ça avait du charme non?

 

Publicités

5 Commentaires

  1. Bonjour Bernadette !

    J’adore les lavoirs et quand j’en ai l’occasion, je vais toujours en visiter ! Ceux que tu nous montres sont très jolis … Merci !

    J’ai écrit un poème sur ce thème : pour tes visiteurs intéressés ( toi, tu t’en rappelles certainement ! ) https://rotpier27.wordpress.com/2011/10/28/mon-ami-le-lavoir-un-poeme-de-pierre/

    Très bonne journée !

    Pierre

    J'aime

    • Merci Pierre, j’ai bien sûr pensé à ton poème mais j’ai manqué de temps pour le chercher. Tu as très bien fait de mettre le lien ici, j’invite mes visiteurs à aller y jeter un coup d’œil.

      Aimé par 1 personne

  2. C’est rafraîchissant. J’aime aussi beaucoup les lavoirs, ils donnent un charme fou au moindre petit village et je suis toujours ravi de découvrir ceux qu’on a su conserver.
    Il me semble que Pierre en avait encore évoqué un l’an dernier.

    J'aime

    • A l’eau, à l’eau, c’est vrai que c’est rafraîchissant…
      Je pense que le lavoir évoqué par Pierre est celui du poème dont il donne le lien ci-dessus non?
      Bonne journée près du dernier lavoir que j’ai présenté 😉

      J'aime

      • Je crois me rappeler que c’est bien la même photo, en effet.
        Imagine-toi que je ne connaissais même pas le lavoir des Vans. Merci à toi.

        Aimé par 1 personne

Ce serait sympa de laisser un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :