Photonanie

"Parce que je le veux bien"

Voyage, voyage: Chinon (1), la ville et la cave de Rabelais


Petite histoire de Chinon

Située au sud-ouest de la Touraine, aux confins de l’Anjou et du Poitou, la ville de Chinon est étendue le long de la Vienne, au pied d’un coteau calcaire dominé par la Forteresse.
Au Moyen-Age, Chinon se développe particulièrement sous le règne d’Henri II Plantagenêt, roi d’Angleterre, qui vient y séjourner régulièrement. Intégrée au domaine royal français en 1205, la ville connaît un nouvel essor au 15e siècle, pendant la guerre de Cent ans, lorsque Charles VII en fait une de ses résidences préférées : c’est ici qu’a lieu la première rencontre entre Jeanne d’Arc et le futur roi. Attirés par la présence de la cour, de nouveaux habitants affluent : la ville s’étend, les églises sont agrandies, de nombreuses demeures nobles et maisons à pans de bois sont construites.
Patrie du célèbre François Rabelais, Chinon n’est plus résidence royale à partir du 16e siècle, mais le patrimoine de la ville continue à s’enrichir d’hôtels particuliers jusqu’au 18e siècle. Après la Révolution, la ville se modernise, notamment à travers l’aménagement de ses quais, aujourd’hui agréable promenade ombragée (source)

De nos jours, Chinon est une cité médiévale où il fait bon flâner parmi les jolies maisons à colombages.
Vous voulez voir comment c’est là-bas?
C’est parti, suivez-moi

Pour découvrir au mieux la ville, je vous suggère de suivre le Circuit découverte qui est très bien réalisé et vous emmènera dans tous les lieux intéressants.

dscn2460-2-copier

dscn2463-2-copierdscn2465-2-copierdscn2466-2-copier

dscn2467-2-copierdscn2468-2-copierdscn2469-2-copierdscn2470-2-copierdscn2471-2-copierdscn2472-2-copierdscn2476-2-copier

Les caves painctes

Situées dans l’enceinte de la Ville-Fort de Chinon, elles constituent un lieu de pèlerinage pour les admirateurs de Rabelais. Leur aspect ne s’est guère modifié depuis le XVIème siècle. Elles enfoncent profondément leur réseau de souterrains sous les ruines du Château médiéval. Dans ces anciennes carrières, transformées en celliers dès le XVème siécle par les Bourgeois chinonais, le Père de François Rabelais ou quelqu’un de ses amis ou parents possédait, sans nul doute, son petit caveau particulier où il conservait religieusement le vin des années mémorables (source).

dscn2481-2-copier

dscn2479-2-copier

dscn2480-2-copierdscn2482-3-copierdscn2483-2-copierdscn2484-2-copierdscn2485-2-copierdscn2486-2-copierdscn2487-2-copier

dscn2490-2-copier

J’aimerais assez suivre ce conseil 🙂

dscn2491-2-copier

Non je n’ai pas acheté cette bouteille, elle ne rentrait pas dans le coffre de la voiture 😉

dscn2492-2-copierforteresse-royale

Vue sur la forteresse royale de Chinon

Pour en savoir davantage sur la ville de Chinon, c’est par ici.

Publicités

3 Commentaires

  1. Bonjour Bernadette !

    C’est une ville superbe ! J’adore les maisons à colombages et tu en as fait de très belles photos ! … On oublie la centrale nucléaire juste à coté … cela vaut mieux !

    Bon après-midi !

    Pierre

    J'aime

    • Tu as raison, concentrons-nous sur ce qui est beau.
      On ne va quand même pas se crêper le Chinon 😉
      Bonne soirée.

      Aimé par 1 personne

      • Coucou Bernadette !
        J’allais te la faire celle-là ! Si, si ! … Une plaisanterie, Chinon rien … comme on dit chez Ricard !
        Bon dimanche et rendez-vous à la messe !

        Pierre

        J'aime

Ce serait sympa de laisser un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :